Collection

Le Frac, en parallèle du festival, a commencé à constituer depuis 2015 une collection de fanzines. Ces derniers rejoindront prochainement le fonds Livres, Éditions et Multiples d’artistes.
Cette collection comprend notamment plusieurs titres datant des années 1970 à aujourd’hui, dont :
The Frac, concurrently with the festival, has started to build up a collection of fanzines since 2015 which soon will be added to the fonds Livres, Éditions et Multiples d’artistes.
This collection includes several titles from the 1970’s until today, such as:

 

Destroy All Monsters

Destroy All Monsters (1973-1985) est un groupe de musique originaire de Detroit (USA). Formé de 1973 à 1985, les membres du groupe se réunissent encore depuis cette date pour quelques performances. Leur musique puise dans les influences punk rock, rock psychédélique, heavy métal et noise rock, avec un fort apport de la performance. Ils ont décrit leur musique comme de l’« anti-rock ». Destroy All Monsters n’a jamais rencontré de succès populaire, mais a gagné une certaine notoriété grâce à des membres d’autres groupes reconnus, tels que The Stooges et MC5, qui ont rejoint le groupe. Bien que Destroy All Monsters n’ait jamais enregistré d’album propre, Thurston Moore, le chanteur/guitariste de Sonic Youth, a sorti en 1994 une compilation en 3 CD de la musique du groupe.
Destroy All Monsters (1973-1985) were an influential Detroit band existing from 1973 to 1985, with sporadic performances since. Their music touched on elements of punk rock, psychedelic rock, heavy metal and noise rock with a heavy dose of performance art. They described their music as « anti-rock ». Destroy All Monsters never found mainstream success, but earned some notoriety due to members of notable rock groups The Stooges and MC5 who joined the group. Although Destroy All Monsters never recorded a proper album, Sonic Youth singer/guitarist Thurston Moore released a three compact disc compilation of the group’s music in 1994.
Source : printingonfire.wordpress.com
Voir aussi : Cary Loren, « A Manifesto of Ignorance; Destroy All Monsters », May 1996
Myspace de Destroy All Monsters

 

× Hungry for Death: Destroy All Monsters

DAM - Hungry for death - 1 - lightDAM - Hungry for death - 2 - lightDAM - Hungry for death - 4 - light

 

 

 

 

Publié à l’occasion de l’exposition Hungry For Death : DESTROY ALL MONSTERS, Boston University Art Gallery, 15 novembre  – 22 décembre 2011.
Conception : Cary Loren avec la collaboration de James Hoff
Published on the occasion of the exhibition Hungry For Death: DESTROY ALL MONSTERS, Boston University Art Gallery, November 15 – December 22, 2011.
Edited by Cary Loren; with the assistance of James Hoff

 

Sommaire / Content :
  • Hungry For Death : Destroy All Monsters, par Byron Coley
  • Discography, par Cary Loren
  • The Hippie Apocalypse, par Branden W. Joseph

DAM - Hungry for death - 5- light

Contient un CD compilation : Get Out Of My BedroomMasterisation par Matt Crain ; production par Cary Loren (The End is here)

Includes a mixtape: Get Out Of My BedroomMastering by Matt Crain; produced by Cary Loren c/o The End is Here

 

Tracklist :
  • Destroy All Monsters, I started a joke, live, 2002. (4:58)
  • Cary & Jackie, Interlude #1, 1967. (0:09)
  • Cary, Niagara, Destroy All Monsters, I Love You But You’re Dead, 1975. (2:07)
  • Jim Shaw, Bebop Be, 1977. (0:47)
  • Benjamin Miller, Broken Mirrors, 1978. (5:41)
  • Interlude #2 (0:13)
  • Destroy All Monsters, Alice Coltrane, practice session, 2002. (7:25)
  • Destroy All Monsters, Them: first movement, 1976, remixed 1995. (6:15)
  • Interlude #3 (0:11)
  • Cary Loren, Destroy All Monsters, Queen of Egypt, 1977. (3:37)
  • Lincoln Yako, We’re Gauche, 1976. (0:37)
  • Jim Shaw, Untitled Solo Guitar, 1977. (1:03)
  • Benjamin Miller, It, It, It, 1977. (1:09)
  • Interlude #4 (0:11)
  • Cary Loren, Ron Asheton, Destroy All Monsters, November 22nd, 1977. (4:36)
  • Cary Loren, DAM, Too Bad for You, 1975. (2:09)
  • Destroy All Monsters, Body Parts, practice session, 2002. (1:51)
  • Cary Loren, Horrid Nightmare. (1:43)
  • Jim Shaw, Untitled Solo Guitar #2, 1978. (11:00)
  • Laurence Miller, Laurence Miller, You’re My Every Page, 1977. (3:01)
  • Destroy All Monsters, Small World, 2002. (2:30)
  • Interlude #5 (0:06)
  • DAM, The Killer Walked, live, 2000. (0:43)
  • Mike Kelley, Jim Shaw, Johnny ala Mode, audio letter, 1977. (2:54)
  • Interlude #6 (0:19)
  • Cary Loren, DAM, Godzilla (Monster Ah-Go-Go), 1977. (1:15)
  • Interlude #7 (0:17)
  • DAM, Outer Limits Overdrive, practice session, 1998. (5:58)
  • Jim Shaw, Love Like Yours and Mine, 1977. (0:36)
  • Interlude #8 (0:10)

 

× Geisha This: Destroy All Monsters

DAM - Geisha This - 1 - light

DAM - Geisha This - 2 - lightDAM - Geisha This - 4 - light

 

 

 

 

Compilation des premiers numéros du magazine Destroy All Monsters, de 1975 à 1979
Conception : Mike Kelly, Cary Loren, Niagara, Jim Shaw ; Couverture par Niagara
Publié pour la première fois à l’occasion de l’exposition Destroy All Monsters, à la Book Beat Gallery, 22 avril – 30 mai 1995
Troisième édition révisée, 2000 exemplaires
A compilation of the first issues of Destroy All Monsters magazine from 1975 to 1979
Artwork by Mike Kelley, Cary Loren, Niagara, Jim Shaw; Cover by Niagara
First published in conjunction with the Destroy All Monsters exhibition, at the Book Beat Gallery, April 22 – May 30, 1995
Third revised edition, 2000 copies

 


 

Le nouvel esprit du vandalisme

Le fanzine qui transforme tout en art

Le titre Le nouvel esprit du vandalisme est une tentative en référence à l’ouvrage Le nouvel esprit du capitalisme de Luc Boltanski et Eve Chiapello (1999).
Le nouvel esprit du vandalisme, créé en mai 2014, est un projet méta-artistique consacré aux actions curatoriale au travers le format de l’exposition et de l’édition (web, fanzine, livre d’artiste).
Il a pour objet la saisie, au travers du filtre de l’art et du non art, des idées, des formes, des esthétiques, des manières d’êtres ou encore d’attitudes qui détiennent un esprit du vandalisme.
Il ne s’agit pas d’inventorier un ensemble de pratiques ayant pour objet la « destruction gratuite » mais au contraire d’utiliser et percevoir de nouvelles réalités nous permettant de saisir notre contemporanéité dans ses contres courants.
The title of The new spirit of vandalism is an attempt in reference to the book The New Spirit of Capitalism by Luc Boltanski and Eve Chiapello (1999).
The new spirit of vandalism, created in May 2014, is a meta-artistic activities devoted to curatorial project through the publishing (web, fanzine artist book) and exhibition format.
It aims to capture, through the filter of art and non-art, ideas, forms, beauty, beings of ways or attitudes that hold a « spirit of vandalism ».
This is not to inventory a set of practices designed the « wanton destruction » but to use and perceive new realities that allow us to enter our contemporary in its countercurrents.
Source : lenouvelespritduvandalisme.com

 

× Laura Morsch-Kihn, Le nouvel esprit du vandalisme, n°1, « Un monde sauvage », Août 2014

 

LNEDV - n°1 - 1 - lightLNEDV - n°1 - 2 - lightLNEDV - n°1 - 4 - light

 

 

 

 

50 exemplaires ; couverture par SAEIO
Format A5 ; 30 pages ; 4 tirages photographiques par Pat McCarthy, Sue Rynski et Marcelo Krasilcic ; visuels par Manuel Charpy et Laura Morsch-Kihn.
50 copies; cover by SAEIO
Format A5; 30 pages; 4 photographic prints by Pat McCarthy, Sue Rynski and Marcelo Krasilcic; pictures by Manuel Charpy and Laura Morsch-Kihn.

 

Sommaire / Content :
  • Action curatoriale, SAEIO, « Locus puta » par Laura Morsch-Kihn
  • J’ai rendez-vous avec un artiste, Conversation avec Pat McCarthy par Laura Morsch-Kihn
  • Discographie, Destroy All Monsters par Sue Rynski
  • Speak Easy, N°7 Toi MABELLE87 par SAEIO
  • Monument à Georges Bataille, par Marcelo Krasilcic
  • Victime de la mode, Styliste : Wild bichit par Fabio Kawallys, Texte : Sauvages du dimanche et sauvages endimanchés par Manuel Charpy
  • Hors-série, par Pat McCarthy
  • Looking for Apicus, Wild Shrimp (Jhinga) curry – Pakistan par Skiz Fernand

 

x Laura Morsch-Kihn, Le nouvel esprit du vandalisme, n°2, « Un monde à l’épreuve », Novembre 2014

LNEDV - n°2 - 1 - lightLNEDV - n°2 - 2 - lightLNEDV - n°2 - 4 - light

 

 

 

 

50 exemplaires ; couverture par SKUBE
Format A5 ; 32 pages ; 6 tirages photographiques par Joséphine Michel, Sylvain Couzinet-Jacques, Fayçal Baghriche, Pauline Fargue, Fashion Garage et Romaric Tisserand.
50 copies; cover by SKUBE
Format A5; 32 pages; 6 photographic prints by Joséphine Michel, Sylvain Couzinet-Jacques, Fayçal Baghriche, Pauline Fargue, Fashion Garage and Romaric Tisserand.
Sommaire / Content :
  • Action curatoriale, « On sait pas bien quoi faire de ce truc » par Jan-m
  • Speak Easy, UN DÉMON S’ABREUVE par SKUBE
  • Discographie, « From the series Halway to white », Photographie par Joséphine Michel, Texte de Nicky Hamlyn
  • J’ai rendez-vous avec un artiste, « La photographie à l’épreuve », Conversation avec Sylvain Jacques-Couzinet et Laura Morsch-Kihn
  • Hors-série, « Souvenir » et  Épuration élective par Fayçal Baghriche
  • Monument à Georges Bataille, Olivier Moura pose pour Pauline Fargue
  • Victime de la mode, par « Fashion Garage »
  • Looking for Apicus, « Crème Chantier » par Romaric Tisserand

 

× Laura Morsch-Kihn, Océane Ragoucy, Le nouvel esprit du vandalisme, n°3, « Seine Saint Denis Style », Mars 2015

LNEDV - n°3 - 1 - lightLNEDV - n°3 - 2 - lightLNEDV - n°3 - 3 - light

 

 

 

 

70 exemplaires ; couverture par Ken Sortais
Format A5 ; 28 pages ; 6 tirages photographiques par Feipel&Bechameil, SAEIO, Adel Tincelin, Ken Sortais, Rebekka Deubner et Lamyne M ; 1 feuillet intercalé.
70 copies; cover by Ken Sortais
Format A5; 28 pages; 6 photographic prints by Feipel&Bechameil, SAEIO, Adel Tincelin, Ken Sortais, Rebekka Deubner and Lamyne M ; 1 leaf inserted.
Sommaire / Content :
  • Action curatoriale, « Seine Saint Denis Style » par Laura Morsch-Kihn et Océane Ragoucy
  • Hors-série, « Martyr de Nicolas », 2013 par Vincent Ganivet
  • Monument à Georges Bataille, « GG » pose pour Laura Morsch-Kihn
  • Hors-série, « Locus Puta », 2014 par SAEIO
  • Discographie, « Seine Saint-Denis Style » par NTM
  • Hors-série, « Rudus, Ruderis » par Ugo Schiavi
  • Speak Easy, « Les Poètes », Pierrefitte-sur-Seine, 15 mars 2011 par Adel Tincelin
  • Hors-série, « 9+3 », récit de territoire, 2011 – incursion 11 et 12 : Les Bosquets et la Fontaine de Jean-Valjean par Nathalie Brevet_Hugues Rochette
  • Hors-série, « Hope and Despair », 2013 par Feipel and Bechameil
  • Hors-série, « Sans titre », 2015 par Rebekka Deubner et Ken Sortais
  • J’ai rendez-vous avec un artiste, « Ken Sortais-envoutement dans le 93 », une conversation avec Ken Sortais et Océane Ragoucy
  • Looking for Apicus, « Glace Plombières » par Glace Martinez
  • Victime de la mode, par Lamyne M

 

× Laura Morsch-Kihn, Le nouvel esprit du vandalisme, n°4, « Art et justice », Mai 2015

LNEDV - n°4 - 1 - lightLNEDV - n°4 - 2 - lightLNEDV - n°4 - 4 - light

 

 

 

 

50 exemplaires ; couverture par SAEIO
Format A5 ; 32 pages ; 8 tirages photographiques par Christof Nüssli & Christoph Oeschger et David Évrard ; 2 photocopies de coupures de presse intercalées ; 4 photocopies A4 pliées en deux intercalées.
50 copies; cover by SAEIO
Format A5; 32 pages; 8 photographic prints by Christof Nüssli & Christoph Oeschger and David Évrard; 2 photocopies of press articles inserted; 4 photocopies A4 folded in two and inserted.
Sommaire / Content :
  • Action curatoriale, SAEIO « Do ut bes », 2015 par Laura Morsch-Kihn
  • J’ai rendez-vous avec un artiste, « Éloge de la décadence », une conversation avec SAEIO et Laura Morsch-Kihn
  • Speak Easy, « Prison love », 1934 par Cannon-Ball, collection Reno-Leplat Torti
  • Discographie, « Plus belle que la plus belle de tes copines » par Safia Bahmed-Schwartz
  • Hors-série, « Divers faits d’identité » par Stéphanie Solinas
  • Monument à Georges Bataille, « Julia » par David Évrard
  • Hors-série, « Focus », clipping from the book « Niklos Klaus Rozsa » par Christof Nüssli et Christoph Oeschger
  • Looking for Apicus, « Fricassée de calamars en escabèche, petits légumes du moment » par Michel Portos
  • Victime de la mode, « Garder son style n°1544 453 » par Jean-Noël Pané

 

× Laura Morsch-Kihn, Angela Paez Ruiz, Le nouvel esprit du vandalisme, n°5, « L’imaginaire adolescent en Amérique Latine », Mars 2015

LNEDV - n°5 - 1 - lightLNEDV - n°5 - 2 - lightLNEDV - n°5 - 3 - light

 

 

 

 

Publié à l’occasion de  » L’âge des possibles  » FRAC  » Les Abattoirs  » , 250 exemplaires ; couverture par Lore
Format A5 ; 24 pages ; 2 tirages photographiques par Andrés Duque.
Publish for  » L’âge des possibles  » FRAC  » Les Abattoirs « 
250 copies; cover by Lore
Format A5; 24 pages; 2 photographic prints by Andrés Duque
Sommaire / Content :
  • Action curatoriale, « L’âge des possibles », performance et projections par Andrés Duque, Laura Morsch-Kihn et Angela Paez Ruiz
  • Monument à Georges Bataille, par Andrés Duque
  • Speak Easy, Poèmes de Andrés Caicedo issus des archives de Luis Ospina
  • Discographie, « Soy punkera y que » extraits par Michelle Habell-Pallan et « Pretty vacant » par Jim Mendiola
  • Hors-série, « Riot » par Ivan Argote
  • Hors-série, « Entrevista con la tierra » par Nicola Pereda
  • Looking for Apicus, « À mélange à la Molly » par Mariana Vasquez

 

× Laura Morsch-Kihn, Le nouvel esprit du vandalisme, n°6, « Field Effects », Juillet 2015

LNEDV - n°6 - 1 - lightLNEDV - n°6 - 3 - lightLNEDV - n°6 - 4 - light

 

 

 

 

130 exemplaires ; couverture par SAEIO
Format A5 ; 21 pages ; 3 tirages photographiques par Rebekka Deubner & Ken Sortais ; sérigraphies réalisées par l’atelier 17/17.
Numéro publié à l’occasion de l’exposition Field Effects : Commissariat Laura Morsch-Kihn, Le CAP, Arles, 6-12 juillet 2015.
130 copies; cover by SAEIO
Format A5; 21 pages; 3 photographic prints by Rebekka Deubner & Ken Sortais; serigraphs by the atelier 17/17.
Published on the occasion of the exhibition Field Effects: Curator Laura Morsch-Kihn, Le CAP, Arles, July 6th-12th, 2015.
Sommaire / Content :
  • Joséphine Michel, « NOISESCAPE »
  • Rebekka Deubner & Ken Sortais, « Le spectre des illuminés »
  • JJ Peet, « Clownews-viewer »
  • Kleber Matheus, « Sans titre »
  • Sylvain Couzinet-Jacques, « Benidorm, 2014 »
  • Pat McCarthy, « Babylon wall »
  • SAEIO, « Do ut es »
  • Jean-Pierre Alemao, « Étude pour un paysage »
  • Julia Maier, « La Flâneuse du 3ème »
  • Pauline Fargue, « Nul jour »

× Laura Morsch-Kihn, Le nouvel esprit du vandalisme, 2015

LNEDV - sac - 1 - light

Sac vandalisé  « Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur », tag SAEIO, sérigraphie Atelier 17:17, réalisé dans le cadre des Rencontres d’Arles, 6 juillet – 20 septembre 2015.
Vandalise bag « Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, tag SAEIO, silkscreen Atelier 17:17,  Rencontres d’Arles, July 6th – September 20th 2015.
Source : lenouvelespritduvandalisme.com

 


 

Pat McCarthy

Pat Mc Carthy est né à Danbury (Connecticut, USA) en 1987. Il vit et travaille à New York, USA.
Sa pratique s’articule principalement autour des zines, de la sculpture, de la performance et de la poésie. À l’âge de 19 ans, il débute simultanément deux apprentissages avec les artistes Tom Sachs et JJ PEET. Les cinq ans pendant lesquels il travaille aux côtés de ses deux mentors ont constitué l’éducation formelle et artistique de McCarthy. Ensuite, il passe plusieurs années à voyager à pied en tant que compagnon à travers les États-Unis, l’Europe et l’Asie.
Il commence ses séries de fanzines, Born to Kill et Skirts, en 2009. À ce jour, 80 numéros ont été publiés à plusieurs centaines d’exemplaires. Volontairement disponibles dans peu de magasins, ils sont le plus souvent diffusés de main à main.
Il est membre de deux collectifs basés à New York, 8 Ball Zines et Satan Ceramics.
De 2010 à 2014, McCarthy fait fonctionner sa sculpture The Cheesebike, une moto Puch équipée d’un réchaud installé sur les guidons, d’un grand radiocassette et d’un système complet pour cuisiner et vendre des croque-monsieur dans les rues de New York, de manière illégale ; cela constitue alors son unique source de revenus.
En 2012, il commence à élever une centaine de pigeons sur le toit de son studio à Brooklyn. Une grande partie de sa pratique artistique se concentre alors sur les rituels d’entraînement et de vols de ses pigeons. Cela lui permet de s’intéresser à l’étude d’un large éventail de thématiques, incluant l’étude des comportements sociaux, des systèmes d’habitations urbaines et leur économie, les relations des hommes avec les animaux et leur environnement, la biologie, l’architecture et la menuiserie.
En 2014, Pat McCarthy présente à la Muddguts Gallery (Brooklyn) l’exploitation d’un magasin d’alimentation pour pigeons. Il expose également sa Cheesebike à la Delire Gallery (Bruxelles) en 2013. Récemment, à l’automne 2015, il a fabriqué un abri pour pigeon dans la galerie Evergold (San Francisco).
………
Pat McCarthy was born in Danbury, CT USA in 1987. He lives and works in New York, USA.
He works primarily in zines, sculpture, performance, and poetry. At age 19 he began simultaneous apprenticeships with artists Tom Sachs and JJ PEET, 5 years working side by side these two mentors constitute McCarthy’s formal art education. These years were followed by several spent traveling on foot as journeyman within the USA, Europe and Asia.
He began his serial fanzines, Born to Kill and Skirts, in 2009 and to date there are collectively 80 issues, each have been printed in editions of several hundred. Deliberately found in few stores, they are most often transferred hand to hand.
He is member of the New York based collectives 8 Ball Zines and Satan Ceramics.
From 2010 – 2014 McCarthy operated his sculpture the Cheesebike, a Puch motorbike outfitted with a gasoline-powered cooking stove on the handlebars, cassette boom box, and complete system for cooking and selling simple grilled cheese sandwiches on the streets of New York, illegally, as a sole source of income.
In 2012 he began raising and training and flying a large team of pigeons on the roof of his Brooklyn studio. Through the demanding stewardship with the hundreds of birds he is studying and investigating amidst a wide spectrum of themes, these include social behavior, urban living systems and economics, human’s relationship with animals and environment, biological sciences, architecture, and carpentry.
In 2014, Pat McCarthy has exhibited a grocery store for pigeons at Muddguts in Brooklyn. He also has showed his Cheesebike at Delire Gallery in Bruxelles, in 2013. Lately, in the Fall 2015, he has designed a pigeon shelter for the Evergold gallery in San Francisco.
Sources : deliregallery.com ; festivalrebelrebel.wordpress.com

 

American Cream

× Pat McCarthy, American Cream, “Portrait of Dorian’s Prick”

PMC - American cream - 1 - lightPMC - American cream - 2 - lightPMC - American cream - 3 - light

 

 

 

 

Format A5 ; photographies par Sunset
Format A5; photos by Sunset

 

Born to Kill

× Pat McCarthy, Born to Kill, n°54, “Pigeoning Series #6”, Automne 2013

PMC - Born to kill 54 - 1 - lightPMC - Born to kill 54 - 3 - lightPMC - Born to kill 54 - 4 - light

 

 

 

 

Format A5 ; 2 tirages photographiques

Format A5; 2 photographic prints

 

× Pat McCarthy, Born to Kill, n°57, “Cheesebike #7”, Printemps 2014

PMC - Born to kill 57 - 1 - lightPMC - born to kill 57 - 2 - lightPMC - Born to kill 57 - 4 - light

 

 

 

 

Format A5 ; 1 tirage photographique
Format A5; 1 photographic print

 

× Pat McCarthy, Born to Kill, n°60, “Pat’s Pigeon Club”, Été 2014

PMC - Born to kill 60 - 1 - lightPMC - Born to kill 60 - 3 - lightPMC - Born to kill 60 - 4 - light

 

 

 

 

Format A4 ; 1 tirage photographique

Format A4; 1 photographic print

 

× Pat McCarthy, Born to Kill, n°73, “Pigeoning Fanzine”, 2014

PMC - Born to kill 73 - 1 - lightPMC - Born to kill 73 - 2 - lightPMC - Born to kill 73 - 3 - light

 

 

 

 

Format A5

 

× Pat McCarthy, Born to Kill, “Tar paper fanzine”, 2015

PMC - Born to kill tar paper - 1 - lightPMC - Born to kill tar paper - 2 - lightPMC - Born to kill tar paper - 3 - light

 

 

 

 

20 exemplaires
Format A5 ; plaque de goudron agrafée sur papier ; 1 tirage photographique
20 copies
Format A5; slab of tar stapled on paper; 1 photographic print

 

Satan Ceramics

× Pat McCarthy, Satan Ceramics, 2014

PMC - Satan ceramics - 1 - lightPMC - Satan ceramics - 2 - lightPMC - Satan ceramics - 3 - light

 

 

 

 

Format A5
Réalisé à l’occasion de l’exposition « SATAN CERAMICS » au Salon 94, New York, du 7 septembre au 25 octobre 2014
Format A5
Made on the occasion of “SATAN CERAMICS”, at Salon 94, New York on September 7th – October 25th 2014

 

Slabs

× Pat McCarthy, Slabs, 2015

PMC - Slabs - 1 - lightPMC - Slabs - 3 - lightPMC - Slabs - 4 - light

 

 

 

 

Format A5 ; 1 tirage photographique
Réalisé à l’occasion de son exposition « SLABS » à la galerie Agnès B.  à New York, du 26 mars au 3 mai 2015
Première édition sur 50
Format A5; 1 photographic print
Made on the occasion of his exhibition “SLABS” at Agnès B. Galerie, New York, on March 26th – May 3rd 2015
First edition of 50

 

Skirts

× Pat McCarthy, Skirts, n°4, “Gets Hot Hot Hot!”, 2015

PMC - Skirts 4 - 1 - lightPMC - Skirts 4 - 2 - lightPMC - Skirts 4 - 3 - light

 

 

 

 

Format A5
Sommaire / Content :
  • Seamanship
  • Faux Shanghai
  • Excerpt from Dorian Dick
  • The Hungry Ghost

× Pat McCarthy, Skirts, n°6, “Roofin’ around”, Automne 2014

PMC - Skirts 6 - 1 - lightPMC - Skirts 6 - 2 - lightPMC - Skirts 6 - 3 - light

 

 

 

 

Format A5
Sommaire / Content :
  • Dusin’ around
  • Excerpt from Dorian Prick
  • The Carnival’s Pearl
  • Excerpt from Wiry White Death


 

Antoine Gautron Verhelle

Né en 92 d’une mère artisto-commerciale et d’un père clepto-motocycliste, Antoine Gautron Verhelle a grandi au creux de la Riviera française avant de partir pour Marseille, où il s’est formé au gymkhana, et demeure aujourd’hui. Il serpente toutefois le plus souvent sur des motos que la BAC appelle tondeuses, dans et entre les délétères recoins des agglomérations d’Europe. Sa pratique, encouragée par l’esprit des plus gentils humanistes du XVe siècle, relève de l’enquête de terrain et flirte avec des problématiques où corps, travail, moments conviviaux et strapless dildo se trouvent enfin réunis.
Born out of the union of an artist-manager mother and a clepto-motocyclist father, Antoine Gautron Verhelle grown up in the French Riviera’s belly before leaving for Marseille, where he trained himself to gymkhana, and still inhabits. He nevertheless spends half of his time snaking through the most dangerous European cities on bikes that police squads use to call mowers. His work, inheriting of the nicest XVth century’s humanists, consists in field investigation and finally gathers issues such as bodies, jobs, friendly events and strapless dildos.
Source : printingonfire.wordpress.com

 

Rayon Outillage

× Rayon Outillage #1, novembre 2015

Rayon outillage - 1 - 1 - lightRayon outillage - 1 - 2 - lightRayon outillage - 1 - 3 - light

 

Sommaire / Content :
Le premier numéro de Rayon Outillage présente le fonctionnement de divers machines et outils tels que la cisaille à levier ou le découpeur plasma.
The first issue of Rayon Outillage explains the working of varied machines and tools such as lever shears or plasma cutter.
  • Tondeuse à kebab
  • Découpeur plasma
  • Cisaille à levier
  • Ce qu’on m’a mis dans la bouche
  • Chignolle à manivelle
  • Rouleau de jardin
  • Quelques trucs d’encadreur
  • Souffrance

× Rayon Outillage #2, décembre 2015

Rayon outillage - 2 - 1 - lightRayon Outillage - 2 - 2 - lightRayon Outillage - 2 - 4 - light

 

 

Sommaire / Content :
Ce numéro est consacré à la description de quelques métiers d’artisanat : cordonnier, luthier et oculariste.
This issue focuses on the description of some crafts: shoemaker, stringed instrument maker and ocular prosthetist.
  • Réparer vos galoches
  • Banc de finition
  • Quelques notes autour de la table d’harmonie
  • De l’œil de verre au PMMA
  • Entonnoir à sapins
  • Souffrance

 

Rebel Rebel Fanzine

Le fanzine Rebel Rebel est réalisé par les jeunes du quartier Saint-Barthélemy de Marseille dans le cadre d’ateliers menés par des artistes à partir de novembre 2015 en partenariat avec le Frac et la Logirem. À ce jour, trois numéros sont parus : Nos blazes (n°1), Hip-Hop et Vendetta (n°2) et Droit au but (n°3). L’ensemble de ces réalisations sera exposé au Frac en avril-juin 2016.
The Rebel Rebel fanzine is made by teenagers from the Saint-Barthélemy neighborhood in Marseilles. They joined workshops which have been organized by artists since November 2015, in a partnership with the Frac and the Logirem. As of today, three issues have been published: Nos blazes (n°1), Hip-Hop et Vendetta (n°2) and Droit au but (n°3). These fanzines are going to be exhibited at the Frac on April and June 2016.

 

× Rebel Rebel Fanzine, n°1, « Nos Blazes », novembre 2015

RRF - 1 - 1 - lightRRF - 1 - 2 - lightRRF - 1 - 3 - light

 

 

 

 

80 exemplaires
Format A5 ; avec Éditions Mise à jour
80 copies
Format A5; with Éditions Mise à jour

 

× Rebel Rebel Fanzine, n°2, « Hip-Hop et Vendetta », décembre 2015

RRF - 2 - 1 - light

RRF - 2 - 3 - lightRRF - 2 - 4 - light

 

 

 

 

Format A5 ; avec Le nouvel esprit du vandalisme
« Ce nouveau numéro du fanzine « Rebel Rebel » intitulé Hip-Hop et Vendetta revient sur les racines du hip-hop et se mélange au graphzine. Pour cela, nous avons décidé de réaliser beaucoup de dessins qui parfois se mélangent à la photographie ou encore à la bande dessinée. Ici, c’est un voyage dans le temps : les années 70 qui ont vu naître le mouvement culturel du hip-hop et ce moment-là le graphzine commençait une période importante. »
Source : « Hip-Hop et Vendetta », page de garde
Format A5; with Le nouvel esprit du vandalisme
“This new issue of the fanzine « Rebel Rebel », called Hip-Hop and Vendetta, comes back to the roots of hip-hop and combines with graphzine. We have decided to make lots of drawings which sometimes mix with photography or comic book. Here, it is a travel through time back to the 70’s, when the cultural movement of hip-hop grew, and at the same time, when the graphzine entered in an important era.”
Source: « Hip-Hop et Vendetta », first-page
Sommaire / Content :
  • Back to the roots of hip-hop : graffiti, break dance, H.C, scratch
  • C’est du gâteau style
  • Ça cartoone, Vendetta : les 3 fantastiques

 

 

× Rebel Rebel Fanzine, n°3, « Droit au but », janvier 2016

RRF - 3 -1 - lightRRF - 3 - 2 - lightRRF - 3 - 4 - light

80 exemplaires
Format A5 ; avec Rayon Outillage  et Le nouvel esprit du vandalisme
« Aller droit au but, c’est avantager son équipe et aller à l’essentiel. Bien sûr, c’est aussi la devise d’un club de foot bien connu par ici. Mais surtout, c’est comme ça qu’on a fonctionné pour la création de ce zine, sur lequel on a bossé en l’équivalent de même pas quatre mi-temps ! Pour ce numéro 3, on a décidé de se concentrer sur le sport, qui fascine tout le monde dans le quartier. »
Source : « Droit au but », page de garde
80 copies
Format A5; with Rayon Outillage et Le nouvel esprit du vandalisme
Droit au but, it means giving an advantage to one’s team and getting straight to the point. Of course, it is also the motto of a famous football club down here. But, above all, that is the way we have worked in order to make this zine, during no more than four half-times! For this third issue, we have decided to focus on sport, and especially on the one sport which fascinates everyone in the neighborhood.”
Source: « Droit au but », first-page

 

Sommaire / Content :
  • Doubler notre matos
  • Siffler quelques mots sur ma passion
  • Caler une belle action
  • Monotyper son tir
  • Se tracer une coupe
  • Tâter le terrain du Frac
  • Courir après les souvenirs
  • Viser à s’en déboiter l’épaule
  • Placarder des affiches
Publicités