Nil Dinç, Werker collective – 2017

Marc Roïg Blesa et Rogier Delfos,

Werker Correspondent

Samedi de 15h30 à 16h30 – Conférence

Le Werker Correspondent est un réseau auto-organisé de documentaires amateurs. Destiné à créer un réseau de journalistes dans les domaines de l’auto-représentation, de la vie quotidienne et de la communication alternative, le projet vise à générer des informations directes sur différents sujets dans le Sud Global. Contrairement aux représentations stéréotypées des cultures non-occidentales dans les médias traditionnels et les relations officielles à l’échelle politique et bureaucratique, Werker Magazine et ses photographes collaborateurs recherchent différents types d’images et d’affections. Il s’intéressent à l’autonomie et à l’auto-représentation par opposition aux médias dominants. Ce réseau social « hors ligne » est une plate-forme pour encourager l’échange d’images dans le contexte des relations sud-nord-nord-sud dans la Méditerranée. C’est le point de départ d’un projet qui évolue de manière indépendante tout au long des abonnements qui assurent sa continuité, le financement de la production et l’expédition de photographies, ainsi que la rémunération des photographes.

Nil Dinç, Vivre l’ambiance de l’intérieur et modifier peut-être notre destin. Le fanzine et l’initiation politique dans les tribunes

Samedi de 16h45 à 17h30 – Conférence

Les tribunes des stades sont le lieu de nombreuses productions esthétiques : chants, banderoles, écharpes ou drapeaux, stickers et sweat-shirts. Les fanzines regroupent tous ces éléments et donnent des comptes rendus détaillés de la mise en place des actions des groupes de supporters : déroulé d’un déplacement ou d’une animation mais aussiévaluation des qualités de celle-ci, constituant ainsi un véritable guide de la création en tribune. En dépliant les pages de quelques fanzines, Nil Dinç discutera avec le public de la façon dont elles rendent compte des spectacles produits par les supporters.

Nil Dinç est diplômée du Master en expérimentation en art et politique de Sciences-Po Paris, metteuse en scène et co-fondatrice du groupe d’artistes et de chercheurs GONGLE. Elle mène depuis plus de six ans des projets à la lisière de l’art, du sport et de la recherche. Ses différents projets de créations théâtrales sur le football l’on amené à côtoyer les tribunes stambouliotes, berlinoises et parisiennes ainsi que de nombreux clubs alternatifs à travers l’Europe
Publicités